Filière kiwi

Etat des lieux

La filière kiwicole représente près de 660 ha de verger dont les deux tiers s’inscrivent dans le cadre de la production organisée.

Plus de 75 producteurs commercialisent aux alentours de 7000 tonnes par an.

La kiwiculture est en général, sur l’exploitation, une activité arboricole complémentaire.


La mise en marché est mal maîtrisée d’autant que les structures de stockage frigorifiques existantes ne permettent pas une gestion convenable du volume produit.

Lors des dernières années le contexte commercial c’est complexifié puisque, outre la concurrence entre hémisphère sud et nord, la production italienne croissante, et le kiwi identitaire de l’Adour font ombrage aux offres dispersées du kiwi insulaire « générique ».


Ces dernières années, les techniques culturales adaptées ont été clairement définies pour une production moderne répondant aux exigences sur les plans organoleptiques et de productivité.

  • A ce jour seulement 23% du verger a été créé restructuré ou mis en conformité avec le schéma technique préconisé pour une production durable et de qualité.
  • 38% des surfaces en place ne correspondent plus aux exigences techniques économiques et commerciales actuelles.
  • La profession a créé une association porteuse de la démarche qualité.


Plan de développement 2008-2013

La production régionale s’inscrit dans un contexte climatique très propice à la culture, deux grands axes prioritaires se dégagent

  • Le premier consiste à mettre en place un signe de qualité et d’origine et l’ODG.
  • Le renforcement de la maîtrise de la production et de sa qualité depuis la parcelle au point de vente.
    • Expérimentation de techniques nouvelles et veille sanitaire
    • Formation des acteurs de la filière
    • Etude de marchés
    • Adaptation et modernisation des outils de production


  • Retour
  • Format imprimable
  • Sommet de la page

Recherche

Newsletter

Événements