Filière Agrumes

La filière agrumes se caractérise par le poids ultra-majoritaire des clémentines dans la production insulaire, production complétée par des pomelos dans certaines micro-régions, mais aussi cédrats, citrons et oranges.

Etat des lieux

La filière clémentine Corse représente près de 1600 ha de surfaces de verger dont 1300 ha pour la production organisée.

Le nombre de producteurs adhérents à l'association APRODEC porteuse du signe de qualité IGP « clémentine de Corse » est de 130 sur un total de 150 producteurs.

La Production commercialisée est en moyenne de 20 000 tonnes par an, 90% de la récolte est « exporté » sur le continent.


Le verger corse de clémentines est un verger entièrement mécanisable pour les façons culturales et la récolte. Le verger a été transformé par des programmes de plantation et restructuration, toutefois près de la moitié des surfaces ont plus de vingt ans.

Les zones favorables à la culture sont identifiées et bien que situées en zone limite de latitude nord, sa capacité de production est reconnue.

Le verger irrigué dispose de ressources en eau satisfaisantes, sauf circonstances exceptionnelles.

Les principales consignes techniques pour la production de qualité sont définies et mise en œuvre.

La productivité moyenne commercialisée avoisine les 20 tonnes à l’hectare, toutefois, parmi les vergers âgés, subsistent environ 400ha de la variété locale commune greffée sur Bigaradier peu aptes à l’obtention de productions régulières et de qualité.


L’âge moyen des producteurs est supérieur à 50 ans et les 11 jeunes installés en 6 ans ne représentent pas un taux de renouvellement suffisant.

La profession est structurée avec sept organisations de producteurs reconnues dont une spécialisée en culture biologique.


Au cours des trois dernières années, deux événements majeurs ont renforcé la structuration professionnelle :

  • L’obtention des signes officiels de qualité CCP et IGP « clémentine de Corse » en 2007
  • Le plan de relance de la filière construit autour du comité économique de bassin des fruits et légumes, avec l’aboutissement d’actions collectives destinées à structurer un réseau d’information de l’amont à l’aval de la production et à développer la notoriété et le positionnement commercial du produit certifié.

Plan de développement 2008-2013

Afin d’exister et faire face aux autres productions méditerranéennes, la production insulaire doit, en conservant son potentiel productif :

  • développer et valoriser plus encore la qualité des fruits
  • optimiser la rentabilité du secteur afin d’assurer la pérennité.


Pour atteindre ces objectifs trois axes principaux sont retenus :

  • Harmonisation des conditions de production
    • Expérimentation et transfert de connaissances
    • Formation professionnelle
    • Restructuration des vergers
  • Renforcement de la structuration à tous les stades
    • Conditionnement
    • Expédition
    • Commercialisation
  • Valorisation des fruits de qualité
    • Promotion de la clémentine IGP
    • Aboutissement du dossier Label Rouge


  • Retour
  • Format imprimable
  • Sommet de la page

Recherche

Newsletter

Événements