Filière ovine

Etat des lieux

AgneauLa filière ovine régionale compte 414 exploitations, dont 34 mixtes, pour environ 85 000 brebis laitières. Actuellement, environ 9 à 10 millions de litres de lait sont produits chaque année, dont 7 à 8 millions livrés aux laiteries industrielles et près de 2 millions transformés à la ferme. La moyenne d’âge des producteurs se situe autour de 46 ans.

Globalement, on observe une faible productivité laitière par animal. Plus de 56% des éleveurs détiennent des troupeaux dont la moyenne de production annuelle par brebis est inférieure à 100 litres ; pour 24% des éleveurs, elle est inférieure à 70 litres. Cette moyenne est supérieure à 140 litres pour les élevages suivis en Contrôle Laitier Officiel (CLO).


La production laitière destinée aux laiteries industrielles est relativement constante depuis 2000. Elle oscille entre 7,6 et 8,2 millions de litres de lait. Or, l’interprofession laitière (ILOCC) estime les besoins des laiteries à 11 millions de litres à l’horizon 2013.


Le niveau de structuration des exploitations est très faible sur l’ensemble de la filière :

  • 27% des éleveurs n’ont pas de bergerie,
  • 42% n’ont pas de bâtiment de stockage,
  • 32% n’ont pas de machine à traire,
  • 25% n’ont pas de tracteur.


Entre 2000 et 2005, le nombre d’éleveurs a diminué de 17%. Les éleveurs s’installent tardivement, plutôt au-delà de 30 ans, et 13% d’entre eux sont encore en activité après 60 ans.


Les difficultés d’accès au foncier et la pérennité de la base foncière sont des handicaps majeurs dans le cadre de l’installation des jeunes.


Plan de développement 2008-2013

Dans le cadre de la nouvelle programmation des aides, les principaux objectifs de la filière sont, notamment, de :

  • Combler le déficit laitier : en améliorant les performances des brebis (appui technique, CLO…) et en déployant une politique d’installation incitative

  • Stabiliser les exploitations existantes (augmentation du revenu, structuration…)

  • Mettre en place un signe officiel de qualité pour mieux valoriser les fromages et les agneaux

  • Améliorer la qualité du lait

  • Apporter un conseil technique aux transformateurs fromagers

  • En collaboration avec les GDSB, améliorer l’aspect sanitaire des exploitations.


  • Retour
  • Format imprimable
  • Sommet de la page

Recherche

Newsletter

Événements