Lancement de l'AOC Charcuterie Corse au Domaine de Murtoli

Le 04 mai 2012

C’est dans le merveilleux cadre, du Domaine de Murtoli, que les représentants du syndicat de défense et de promotion des charcuteries de Corse "salameria Corsa", Stéphane Paquet et Marc Poggi, ont exprimé leur émotion et leur fierté d’avoir obtenu cette AOC sur les produits de charcuterie.

C’est en présence de nombreux élus et d'une cinquantaine de  producteurs, qu’en quelques mots le président et le directeur du syndicat de défense et de promotion des charcuteries de Corse ont présenté le cahier des charges et la filière avant de convier tous les invités à une présentation des produits et à leur dégustation.


Lors de son allocution d’ouverture, Stephane Paquet parlera de " moment important pour la Corse, pour l’agriculture, pour les éleveurs, pour l’installation des jeunes", remerciant Paul Canarelli  propriétaire des lieux, qui a mis le domaine de Murtoli et son restaurant gastronomique "la Grotte" à disposition. "Le choix du lieu, plus que par sa situation géographique exceptionnelle, se voulait symbolique, puisqu’il permet de faire un lien entre le tourisme et l’agriculture. Comment prétendre à un tourisme de qualité si l’on n’a pas une agriculture de qualité et si l’on n’a pas des produits de qualité ? Il est donc important aujourd’hui de travailler en ce sens, d’autant plus que de plus en plus d’agriculteurs prennent conscience de cette réalité", soulignera le président du syndicat de défense et de promotion des charcuteries de Corse.

     Pour Marc Poggi, directeur du syndicat, "cette AOC Corse est le résultat d’un acte militant pour cette filière, une valorisation de notre patrimoine. Le jambon sec de Corse est devenu Prizuttu par son appellation, sa dénomination protégée.
" Le cahier des charges axe ce produit, et sera un lien au terroir qui sera très fort. Il a été mené par quelques éleveurs, mais sert aujourd’hui à tous. Ce lien au terroir,  c’est un territoire, un parcours pastoral, des usages anciens liés au pastoralisme qui aujourd’hui doit être structuré, réorganisé, mais c’est le lien fondamental, c’est aussi la châtaigneraie, la chênaie, et  une race de porc locale. L’Association régionale de gestion de la race de porc nustrale et Manu Firroloni le président savent de quoi il s’agit !"

Le cahier des charges
Marc Poggi a dressé les grandes lignes de ce cahier des charges. 
"La méthode de fabrication relève des usages anciens, avec un produit fabriqué exclusivement avec du sel sec, sans autre additif. Le sel reste l’unique conservateur.
L’affinage quant à lui, est constitué de cycles longs. Pour fabriquer un Prizuttu (appellation protégée) il faut avoir des animaux qui ont un minimum de 12 mois, plus précisément 16 mois d’âge. Avec un jambon qui a au minimum 12 mois d’affinage et de durée de vie, des produits de 3 ans pourront être commercialisés sous son appellation et c’est son minimum. On est en présence d’ une valeur ajoutée très importante, et le travail qui va être mené aujourd’hui, est un travail de pérennisation, d’organisation de la filière avec tous les partenaires, et des débouchés commerciaux, pour faire la preuve que ce produit a une place importante, sur le marché corse, le marché national, le territoire français et le marché européen."
 
Nouveaux combats: saucisson et figatellu
Pour a salameria Corsa, deux nouveaux combats se profilent :l'obtention de l'AOC pour le saucisson et le figatellu.
 
Une dégustation a ensuite eu lieu sur la terrasse ensoleillée du restaurant gastronomique "la Grotte". Une belle façon de mesurer l'importance de l' AOC pour la charcuterie Nustrale.
 
 



 
  • _BACKTO
  • Format imprimable
  • Expédier le document par e-mail
  • Sommet de la page

Recherche

Newsletter

Événements