Après les incendies de Juillet, l'ODARC communique

Le 28 septembre 2009

Des informations importantes, pour permettre aux agriculteurs sinistrés d'avoir accès aux indemnisations prévues.

Les incendies qui ont ravagé le Sud de l’île se sont produits les 23 et 24 juillet derniers. Conscients du grave préjudice subi par les agriculteurs, et immédiatement mobilisés, les services de l’ODARC ont participé, dès le 27 juillet, à une réunion d’urgence à Sartène, où étaient également présents les agriculteurs concernés ou leurs représentants, ainsi que l’Etat, à travers la DDA, la Commune de Sartène, La Chambre d’Agriculture et le Conseil Général de Corse du Sud. Sur proposition de l’ODARC, le Conseil Exécutif de la CTC a adopté, dès le 28 juillet, une délibération permettant de débloquer la somme de 100 000 euros, destinée à couvrir les pertes en ruches, matériel d’irrigation et abreuvoirs, les autres dégâts devant être pris en charge par l’Etat et le Conseil Général.

Le 30 juillet, soit une semaine après les faits, une proposition de convention était soumise aux coopératives de la Région, convention suspendue à l’évaluation définitive des besoins, confiée à la Chambre d’Agriculture de Corse du Sud.

Ce retour d’évaluation définitive des besoins est intervenu le 31 août dernier. La convention a donc été finalisée, et transmise le 8 septembre aux coopératives concernées pour signature. Aujourd’hui, les services de l’ODARC sont en attente, d’une part du retour de la convention signée, d’autre part de tous les justificatifs de dépense en ce qui concerne le remplacement du matériel financé par cette mesure d’urgence. Ils attirent l’attention des agriculteurs concernés sur le fait que cette mesure d’urgence est par nature destinée à pallier les besoins immédiats et connaît une mise en place limitée dans le temps. Pour pouvoir être pris en compte, et payés, dans le cadre de cette mesure, les justificatifs doivent être transmis à l’ODARC par les coopératives dans les plus brefs délais.

À l’issue de cette phase d’urgence, il a été convenu avec la profession de la nécessité d’une seconde phase de remise en production des exploitations. C’est à ce titre que l’ODARC a convenu avec le Président de la Chambre d’Agriculture de la Corse du Sud de l’expertise commune d’une solution visant à la remise en culture des surfaces fourragères détruites par l’incendie.

  • _BACKTO
  • Format imprimable
  • Expédier le document par e-mail
  • Sommet de la page

Recherche

Newsletter

Événements