128 actions collectives en 2008, pour 6,5 millions d'euros

Le 24 novembre 2008

Jean-Claude Bonaccorsi a présenté à la presse, en présence des responsables de plusieurs filières de production, un point d'étape des projets collectifs impulsés en ce début de programmation, dans le cadre du PDRC. Ce point presse s'est tenu à l'Atelier de la noisette, haut-lieu de la filière éponyme...

Les mesures concernées sont les mesures 111A, 111B, 115, 124 et 133.


La mesure 111A doit permettre d'accroître le niveau de formation des actifs des secteur agricole, sylvicole et agroalimentaire, afin de les accompagner dans l'exercice de leur métier, d'assurer la mise à jour de leurs connaissances tant au regard des évolutions économiques que scientifiques et techniques et de les sensibiliser aux problématiques de qualité des produits, de gestion durable des ressources et de changement climatique.

La mesure 111 B doit contribuer à l'accroissement du niveau des connaissances sur le produit et les technologies, au transfert de ces connaissances au producteur au travers de l'appui technique.


La mesure 115 doit œuvrer à la mise en place de nouveaux réseaux et au développement de nouveaux services de remplacement destinés aux exploitants agricoles au sein des réseaux existants et ce, afin de contribuer à favoriser la pérennité des exploitations agricoles, à améliorer les conditions de vie des exploitants et à susciter la prise de responsabilité et la promotion par la formation.

La mesure 124 doit inciter à la mise en œuvre d'opération collectives qui concernent autant l'amont de la production que l'aval avec comme principaux objectifs la mise en place de signes officiels de qualité et la création d'interprofessions.


La politique de soutien à ces certifications est renforcée par des actions de communication et de promotion de ces signes au travers de la mesure 133.


Les actions prioritaires ont été définies par les filières à travers des appels à projet.

Cette procédure permet une démarche ascendante, où les besoins et projets de développement sont définis en totale concertation avec le terrain.


Toutes les filières, sans exception, sont concernées. Pour l’année 2008, on compte 128 actions, menées toutes filières confondues, par 53 maîtres d’ouvrage. Le montant alloué à ces actions s’élève à plus de 6,5 millions d’euros, dont 2,5 millions seront versés par la CTC et 0,5 million par l’Union Européenne.

Toutes les filières sont concernées


  • Filière AB (2 projets)
  • Filières Agrumes-kiwis (2 projet)
  • Filière Amande (1 projet)
  • Filière Apicole (1 projet)
  • Filière Bovine (2 projets)
  • Filière Castanéicole (1 projet)
  • Filière Equine (2 projets)
  • Filière Lait (3 projets)
  • Filière Maraîchage (1 projet)
  • Filière Noisette (1 projet)
  • Filière Oléicole (1 projet)
  • Filière Porcine (1 projet)
  • Filière PPAM (1 projet)
  • Filière Prune (1 projet)
  • Filière Viticole (1 projet)
  • Expérimentation (6 projets)
  • Sanitaire (4 projets)
  • Actions transversales (4 projets)
  • Projets innovants (6 projets)
  • Formation (5 projets)
  • Remplacement (1 projet)

Quelques exemples :

  • un projet innovant en filière castanéicole, avec la création d’un prototype de trieuse optique pour châtaignes sèches, qui devrait permettre un gain en qualité (homogénéité de la production) mais surtout en temps de triage pour l’exploitant.
  • la poursuite des travaux de sélection de race Corse en filière ovine-caprine - la mise en route des dossiers IGP (signe officiel de qualité reconnu au niveau national : Indication géographique Protégée) pour l’agneau et le cabri corses
  • la poursuite du développement de la filière «olives de table»
  • l’accélération du dossier de reconnaissance en AOC pour la filière porcine
  • la mise en place d’un observatoire agricole, confié à la Chambre Régionale d’Agriculture, afin de mutualiser les différentes sources d’informations de l’agriculture corse.
  • _BACKTO
  • Format imprimable
  • Expédier le document par e-mail
  • Sommet de la page

Recherche

Newsletter

Événements